Premier trimestre de ma nouvelle vie.

Hello tout le monde!

Au moment où j’écris ces lignes, je suis donc enceinte depuis un peu plus de trois mois maintenant. C’était un de nos « goals » pour 2018, c’est donc une immense joie pour nous!

Par le biais de cet article, je vais vous raconter mon premier trimestre car j’ai beaucoup beaucoup beaucoup de choses à raconter. Vous êtes prêt(e)s? On commence…

L’avant révélation.

Quand on souhaite un bébé, mis à part si on est vraiment à cheval sur nos mauvaises périodes ou si on calcule tout, on vérifie rarement chaque mois si l’on est bien enceinte. De plus, je suis la fille la plus irrégulière au monde (comme ça vous saurez tout!), donc je n’aurais pas pu associer mon absence de règles à un prétendu bébé dans mon body.

Une semaine avant la révélation, j’ai été extrêmement malade. En général, quand je le suis, je peux encore « vivre », faire des choses, ici c’était tout bonnement impossible. Ma maman et moi-même avons même « diagnostiqué » une probable grippe ou gastro. Je pensais vraiment être malade et non enceinte.

La révélation.

Nous sommes le 30 mars, une semaine après nous partons à Disney. J’ai des douleurs au ventre semblables à mes probables règles. Et pour prévoir le coup, et me dire que c’est bien des règles, nous achetons un test. Bizarre, je sais, je ne pensais vraiment pas être enceinte en plus.

Il est 19.25, je me dis que même s’il est conseillé de faire ça le matin pour un meilleur résultat, je le fais de suite comme ça, ça sera formel. De plus, si déception, vu qu’on essayait tant bien que mal d’avoir baby, je pourrais le dissimuler facilement vu qu’il ne m’a pas vu partir dans la salle de bain.

19.27, test effectué et je ne le regarde pas. Je pense que j’ai été tellement déçue que je ne m’attends pas à quelque chose de positif. Sauf que… une deuxième barre apparaît, tout fine au départ, pensant qu’elle n’augmenterait pas, je l’envoie à mes amies en étant à la fois paniquée et folle de joie. Ça y est, je suis bien enceinte!

Je n’ose pas sortir de la salle de bain, on me dit d’attendre avant de lui annoncer, style la fête des pères qui est ce week-end d’ailleurs, mais non, impossible, on l’attendait tellement après avoir perdu nos deux petits anges en septembre. Ici je ne prépare rien de surprenant, j’arrive, le test en main avec un grand sourire… Tout était dit! Futur papa tout heureux. L’aventure commence!

Le lendemain, nous avons fait un test clear blue pour estimer plus ou moins la date du terme. Au départ c’était novembre mais comme je suis hyper irrégulière, il s’est avéré que ce sera normalement pour décembre et nous en sommes super content.

L’aventure commence…

Première chose à laquelle on pense: La première visite chez le gynécologue.

Oui, mais qui? Nous avons opté pour celui de ma belle-sœur et de ma belle-maman. Il me suivra toute ma grossesse mais je changerais par après pour des raisons personnelles.

Le gynécologue date donc bébé pour novembre au départ. Il s’avère ensuite qu’il sera pour début décembre.

Nous le sur-nommions « notre millimètre ». Car il faisait un millimètre le pauvre. Et même s’il ne ressemblait pas encore à un bébé, nous étions tout fous.

Aujourd’hui, bébé ressemble à ça. Ma dernière visite chez le gynécologue était pour les tests trisomies, pour moi la plus importante, résultat dans le courant de la semaine.

Mes envies… de future grosse.

« Tu as des envies de fraises? Chocolat? Cornichons? »

Les envies de femmes enceintes… Personnellement, j’ai beaucoup de soucis à garder la nourriture donc j’ai essayé presque tout. Mis à part ça, j’ai quand même quelques envies assez… bizarres !

  • Le couscous: Et à 9h du matin, c’est encore mieux!
  • La soupe aux tomates 🍅, à toutes heures!
  • Le fameux frites/spaghettis: Ne cherchez pas!
  • Le trophée revient au… Boulet sauce tomates du Panico! Déjà avant j’en raffolais, mais maintenant… bref 🙄

Brisons vos rêves.

Pourquoi? Car j’ai besoin de révéler l’envers du décors d’une grossesse. Pour bon nombre de femmes enceintes, il y a trois mois de nausées, et encore, ensuite ça s’arrête là.

Avant d’avoir ce bébé, je voulais absolument trois enfants. Quand le gynécologue m’a dit que je faisais partie des grossesses à haut risque, je me suis posée beaucoup de questions, je m’en pose toujours d’ailleurs.

Sans vouloir pour autant tout dévoiler, je vais m’adresser à ces futures mamans pleines de doutes. Si vous sentez qu’il y a un souci, faites le nécessaire pour le découvrir et vous rassurer. Si vous écoutez tout le monde, vous exagérez toujours tout, n’écoutez que vous. Mais surtout, entourez-vous de personnes de confiance, vous en aurez besoin.

Vous allez commencer une nouvelle vie en quelque sorte. Ce qui veut dire: peur, jugement, culpabilité, responsabilité. C’est certain qu’il y a des choses logiques dans l’éducation de son enfant, mais surtout: Faites ce que vous pouvez et ce que vous voulez.

Je ferrais quelques articles au fur et à mesure de ma grossesse, je sais que ça en intéresse beaucoup et je ne mets pas tout sur mon IG public. En espérant que tout ça vous plaira!

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :